AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


.
 

Partagez | 
 

 Once i ran to you, now i run from you | Steve Rogers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Once i ran to you, now i run from you | Steve Rogers   Jeu 16 Fév - 13:11


Steve Rogers
ft.Chris Evans
↘ carte d'identité
NOM : Rogers PRÉNOM(S) : Steven Grant SURNOM(S) : Steve est le nom le plus utilisé quand on s'adresse au vieillard qu'il est. Le 'n' est simplement trop long, il rend les gens paresseux, mais c'est ainsi depuis le début des années 1920. Comme quoi les humains ne changent pas peu importe l'époque dans laquelle ils se trouvent. Certaine personne que nous garderont sous silence aime aussi le surnommer Rogers. Au fond tant que vous ne le surnommez pas 'mon petit lapin tout mignon et doux' ça risque d'aller!NOM DE CODE :Capitaine America (Captain pour les intimes ou les agents Romanoff) ÂGE ACTUEL : 90 quelques années, il n'a aucune ride heureusement, il ne fait vraiment pas son âge. C'est en soit un soulagement de savoir qu'il n'est pas véritablement un vieillard qui sauve le monde au bout de sa marchette.  DATE DE NAISSANCE : 4 Juillet 1917. LIEU DE NAISSANCE : Manhattan, New York aux États-Unis d'Amérique. NATIONALITÉ: Américain SITUATION PROFESSIONNELLE : Présentement super héros, membre des Avengers, bénévole dans plusieurs organisation de Brooklyn aidant les vétérans à mieux vivre avant leur fin. Il est aussi bénévole dans une maison de retraite, mais c'est surtout pour l'agent Carter qui s'y trouve et personne d'autre. Essentiellement il n'a aucun job hors des Avengers et ne s'en cherche pas non plus pour l'instant. SITUATION CIVILE : Célibataire et vieux garçon en plus. RACE :Humain génétiquement modifié AFFILIATION :Avengers, les héros, le bien, l'Amérique du nord, le monde, la planète terre GROUPE : AvengersCRÉDITS IMAGES :eriarnis. (Avatar)
Tumblr (Gif). PERSONNAGE :prédéfini IDENTITÉ : publique


↘ Capacité(s)
Sérum du super Soldat: Grâce au Sérum du super soldat Steve est plus endurant qu'un humain normal. Sa force est grandement augmenté, ses réflexes sont surhumain, il a un sens sur-développés se rapprochant presque au spidersens et il a quelques facteurs guérisseur lui permettant de se remettre de ses blessures. Il peut courir extrêmement vite et sur de très longue période, son intelligence est augmenté, sa longévité est aussi accrue (mais il n'est pas immortel pour autant). Il peut sans problème survivre à de grave changement de température ou encore à plusieurs blessure par balle tant que ses organes vitaux ne sont pas touchés.

Combat rapproché: Steve est passé maître dans le combat rapproché. Il maîtrise plusieurs forme de combat et d'art martiaux acquis non seulement pendant la seconde guerre mondiale, mais par après pendant son entrainement du SHIELD, puis entant que Vengeur. Il est sans aucun doute expert dans quasi toutes les formes de combat rapproché, cela étant dit, il préfère se battre avec son bouclier que sans. Il n'est pas bon tireur à distance, mais si nécessaire il sait se débrouiller.

Maîtrise des armes blanches: Quasi aucune. Il connait la base, mais n'est en rien un expert des armes blanches, préférant de loin le combat rapproché au fusil traditionnel. Il sait s'en servir, mais ne détient aucune compétences spécifique dans le domaine, ce qui le rend novice en la matière.

Maîtrise des véhicules: Bien que tout ce qui contient un ordinateur relié à Siri vous indiquant quel coin tourner pour le restaurant le plus près rend Steve très mal a l'aise...Il est pour le moins un des hommes les plus habile avec tout type de véhicule sur roue comme les autres. Donner lui une motocyclette, une automobile, un camion, un sous-marin, un avion et il trouvera comment s'en servir très rapidement afin de vous sortir du pétrin. Le sérum de super soldat ayant augmenté son intelligence le rend très rapide d'apprentissage en ce qui concerne la maîtrise de véhicule ce qui en soit est une très grande qualité lorsque vous devez vous enfuir en vitesse. Bien que Steve soit très habile il a certaine préférence pour les vieux véhicule, tout ce qui contient un immense ordinateur le perturbe, mais cela ne l'empêche pas d'apprendre rapidement comment s'en servir. Ce n'est simplement pas dans ses préférences, il aime d'avantage les voitures manuelles à la nouvelle technologie, même qu'il fait lui même ses stationnement en parallèles.

↘ Caractère
 Fidèle, Respectueux, Gentil, Franc, Compréhensif MAIS Têtue, Naïf, Peu bavard, Réservé, Manichéen
derrière l'écran
pseudo | prénom
Quel âge as-tu ? ... Comment es-tu arrivé jusqu'à nous ? ... Comment trouves-tu notre forum ? ... A quelle fréquence penses-tu nous rendre visite ? ... Un petit mot pour la fin ? ...


Dernière édition par Steve Rogers le Jeu 16 Fév - 13:18, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Once i ran to you, now i run from you | Steve Rogers   Jeu 16 Fév - 13:11

It's all about pride, nothing heroic here
Si je pourrais débuter ma vie le plus simplement je dirais que j’étais heureux lors de mon jeune temps. Ma mère laissait toujours la radio allumé sur son poste de musique douce, jour comme nuit, nous berçant dans des musiques Américaine lors de toutes notre enfance. Notre? Oui, car j’avais un petit frère de quatre ans de moins que moi, mais le pauvre était souvent malade. Nous n’étions pas riche, notre père passait tout son chèque dans de l’alcool pour oublier sa misérable vie loin de sa terre natale, loin de l’Irlande. Il avait dû fuir face à la guerre pour éviter d’entrer en service, emmenant ma mère avec lui, une fois sur New York il avait apprit la mort de tous ses frères et amis aux mains des allemands. C’était son unique échappatoire, il buvait tellement qu’il en oubliait son nom ou notre adresse. Si j’aurais préféré vous racontez une histoire plus joyeuse, je me dois de vous dire la vérité, ce fut son alcoolisme qui le prit lui et mon frère. Il partie avec la voiture pour aller au dépanneur en compagnie de mon frère qui n’arrivait pas à dormir, complètement ivre, il entra en collision avec une voiture au sens inverse. La voiture pris en feu et nous avons malheureusement appris qu’ils étaient tous deux morts d’atroce souffrance. Ma mère ne me cachait ni sa peine, ni sa haine envers mon père qui avait changé toute sa vie. Je n’étais pas plus vieux de six ou sept ans, bien que ce fut un choc, je pu m’en remettre grâce à ma force et mon courage. Je me fis la promesse que jamais l’alcool ne serait une partie intégrale de ma vie et que si en ce monde j’avais la chance d’avoir un fils, dieu savait que je ne le mettrais jamais ainsi en danger de mort et que je donnerais plutôt ma vie pour lui. Je devais avoir quinze ou seize ans quand ma mère tomba gravement malade d’une pneumonie. Elle ne pu s’en sortir, je fus avec elle jusqu’au dernier moment, puis on m’envoyait à l’orphelinat la seconde qu’elle poussait son dernier souffle. Ce fut les dents serrés et le visage crispé que je passais les portes aux côtés des sœurs pour me rendre à ma chambre. Aujourd’hui je ne mentionne jamais mon passé, ma famille, mais ce n’est pas parce qu’ils ne sont pas une partie intégrale de ce qui fait qui je suis. Je n’aime simplement pas discuter de ma vie avec autrui, ce qui je crois est personnel, puis je ne voudrais jamais recevoir un regard de pitié de la pars de quiconque!

Ensuite vous devez savoir la suite, non? J’étais un petit gaillard pas très différent de n’importe quel gamin du coin. Comme tous les jeunes de Brooklyn je rêvais d’un appartement à Manhattan et de gros muscles pour pouvoir faire régner la justice comme un vrai justicier. J’avais toujours besoin de l’aide de Bucky, mon meilleur ami, il était le seul à me sortir du pétrin après chaque connerie. Puis il partie pour la guerre et moi seul en Amérique j’étais près à tout pour le rejoindre et à mon tour sauver le pays des griffes des nazi. Je ne voulais tuer personne, juste arrêter la guerre, devenir quelqu’un de bien…

J’ai eu ma chance, la seule et unique chance, celle de devenir un soldat alors qu’enfin on me disait oui. , Le Dr. Abraham Erskine est celui qui m’a aidé à entrer dans les rangs, sans vous mentir, je ne serais rien sans lui à ce jour. Je rejoignais la SSR par la suite avant d’entreprendre une série de test pour s’assurer que je pouvais bel et bien participer au projet super soldat. Alors que le moment de ma gloire arrive et que je deviens ce modèle de l’américain parfait, alors que tout aurait du être parfait, Abraham est tué dans un attentat mené par HYDRA dans l’intention d’obtenir le sérum du super soldat. Vous connaissez la suite, j’ai suivis l’assassin d’Hydra, mais il se suicidera la seconde que je mettrai la patte sur lui avec une capsule de cyanure. Je perdrai la chance d’exercer la justice envers le dr Ershkine, déçu, je deviendrai un peu un projet à l’abandon. Je pourrais vous parlez sur des jours de la seconde guerre mondiale, de tout ce que nous avons du faire pour sauver ce monde et ces habitants, mais je ne vois pas l’intérêt de défendre de nouveau mes actes. Pour la peine voici un résumé, tout de même bien garnie, des événements suivant l’abandon du projet super soldat.

J’étais une marionnette devant servir à recruter ou encore motiver des troupes pour l’armée Américaine au début. Je me sentais tel un singe dans un zoo, inutile, mais je ne pouvais rien faire pour changer ma situation sauf écouter. J’aurais pu rester ainsi pendant encore longtemps jusqu’à ce que une information se glisse à mes oreilles sur la disparition du sergent Barnes, me laissant de glace. Je savais très bien que Bucky n’était pas mort, du moins je l’espérais, alors dans un acte de folie je demandais à l’agent Peggy Carter et à Stark de m’aider à trahir les ordres pour le sauver. Aussi fou que moi, ou sensé d’esprit contrairement au reste de l’armée c’est libre d’interprétation, nous partions alors vers une mission suicidaire. Heureusement j’allais sauvé non pas seulement mon ami, mais son commando aussi, ramenant quasi tous les hommes de l’unité 107 qui avait été précédemment capturé par Schmidt. C’est pendant cette même mission de sauvetage que j’allais découvrir le véritable visage de mon ennemi juré, crâne rouge, qui se montrait à moi étant sûr que j’allais périr dans les flammes qui noyait le bâtiment. Malheureusement pour Schmidt j’allais non seulement survivre, mais très bien me souvenir de qui il était, en plus je savais désormais qui il étant facilitant quelque peu le combat qui suivrait bien assez tôt.  Ramenant les hommes à la base Américaine je fus perçu pour un héro pour la toute première fois, mon courage et ma détermination faisait de moi un meneur. Bien qu’au début je ne me sentais pas confortable avec l’idée de véritablement devenir un capitaine, j’avoue qu’à la longue je me fis à cette image, je me sentais capable de déplacer des montagnes pour mon pays tant que j’avais quelqu’un pour qui me battre.

Puis les événements qui suivirent furent une catastrophe par-dessus catastrophe. Bucky mourrait dans le train pendant une attaque surprise, dévasté j’étais prêt à mourir car si personne ne faisait rien contre crâne rouge je n’aurais plus rien pour lequel vivre. Soyons sincère, je m’étais battu pour mon pays, mais pas pour la terre. Je me battais pour les gens, ceux qui valaient la peine de se battre et mon ami faisait partie de ces gens qui me poussait à continuer quand les temps étaient dur. Sans lui ce n’était qu’une question de temps avant que Peggy Carter meurt à son tour, puis Stark, puis ce qu’il me restait d’amis disparaitrait et jamais je ne pourrais survivre à cela. Dans un dernier acte de bravoure j’arrêtais les activités de crâne rouge dans un attentat suicide. Je dois vous admettre avoir réussie, enfin, en partie.

De longues années après la seconde guerre mondiale, dans le nord, sous une tonne de glace des chercheurs m’avaient trouvés. Considéré mort jusqu’à preuve du contraire, le SHIELD pris tout de même mon corps congelé pour tenter l’impossible et me ranimer. Au début j’ai paniqué, enfin pour être sincère il m’arrive encore de ne rien comprendre à ce qui se passe, mais je m’habitude doucement à cette nouvelle réalité. Le SHIELD m’a redonné une chance de vivre, j’aurais pu rester encore longtemps dans un état de congélation, j’ai pris cette chance en écoutant fury et redevenant le captain America dont avait besoin ce monde. Puis la première attaque sur New York fit éclat, Loki avait décidé d’attaquer la terre ce qui forma pour la toute première fois le groupe des vengeurs sur le terrain. L’attaque fut en soit un massacre sur la ville, mais heureusement il n’eut presque aucun blessé grâce au travail d’équipe dont nous avons fait preuve cette journée là. Tout cela pour dire que j’étais fier de faire partie de cette équipe au moment précis où nous avons pu arrêter la menace qui planait non seulement sur New York, mais sur le monde.

Et voilà presque où nous en sommes à ce jour, presque, car les événements de la chute du SHIELD sont récent. J’étais là quand le SHIELD est tombé, ayant été corrompu par HYDRA, ce depuis on ne sait combien de temps en vérité. J’étais là avec mon ami Sam Wilson et l’agent Romanoff quand  on a du ramasser les ruines du SHIELD. Il nous a fallut empêcher une attaque massive d’HYDRA qui aurait tué des milliers d’innocents au profil d’une guerre qu’attendait impatiemment HYDRA. Heureusement nous avons arrêter leur plan, non sans être gravement blessé, mais surtout en me laissant découvrir tout une surprise. Bucky était vivant, pas très présent d’esprit certes, mais en chair et en os. Ce fut un choc, moi qui pensait ne jamais revoir personne de mon ancienne vie, voilà que je revoyais qui plus est mon meilleur ami. Malheureusement corrompu par HYDRA je ne pu le ramener à lui malgré toutes mes tentatives et cette rencontre se fini en mauvais état.

Sincèrement, je pourrais passer des heures à discuter de tout cela, mais ce que vous voulez savoir c’est où en suis-je désormais! Nous venons tout juste de récupérer le sceptre de Loki et sommes en route vers New York qui selon un informateur est dans un état lamentable. Heureusement pour moi j’ai pu contacter Sam afin de m’assurer qu’il allait bien et m’informer sur la situation qui nous attendait à notre retour. J’aimerais vous dire que j’ai encore du temps devant moi pour trouver Bucky, que j’ai du temps pour m’adapter au vingt-et-unième siècle, mais la réalité est différente pour l’instant. Je dois me tenir prêt pour ce qui va suivre, nous avons perdu la tour de Stark et nous devons encore rétablir l’ordre dans New York. Mes préoccupations personnels peuvent encore attendre, j’ai l'Amérique à sauver avec mes coéquipiers, seuls nous n’arriveront à rien!

Revenir en haut Aller en bas
 
Once i ran to you, now i run from you | Steve Rogers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» WWE PPV Heritage : Wrestlemania 1
» [Berry, Steve] Cotton Malone - Tome 4: La prophétie Charlemagne
» Joe Satriani
» [Musique] Plain White T's
» Stone Cold Limited Edition Classic Deluxe Figure!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Plums&UntoldStories :: Identification :: Présentations :: Validées-
Sauter vers: