AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


.
 

Partagez | 
 

 A glass between killer (PV Vael)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: A glass between killer (PV Vael)   Ven 24 Fév - 11:03


A drink between killer
Vael et Cesare


Après cette petite réunion j’ai bien envie de sortir boire un verre. C’est épuisant de faire autant de projets. Le Vilain Squad n’a jamais été aussi actif que ces derniers temps. Et je dois dire que j’adore ça. Du sang, du sang et encore du sang. C’est génial. Mais il ne faut pas voir que ce côté, certes on se bat et on s’éclate à mort mais on fait cela pour une bonne cause. On veut montrer au monde entier que les héros ne sont pas ce qu’ils font paraitre.

Depuis que ce groupe a été fondé je me sens plutôt pas mal. Tout va très bien dans ma vie, mais je me dis que je ne partage pas assez avec mes collègues. Sauf avec Marcia bien évidemment, mais il faut dire aussi qu’on vit ensemble donc cela aide. J’aimerais parler un peu avec Vael, je n’arrive pas à cerner ce type. Il est cool, je l’aime bien et tout mais quelque chose me dérange chez lui. Peut-être est-ce sa manie de ramener les gens qu’il a tués à la vie. Je sais qu’il serait prêt à nous tuer juste pour le plaisir de nous ramener. Parfois j’ai vraiment la hantise qu’il ne cherche à tuer ma cousine ou Ruth ou qui que ce soit qui compte vraiment pour moi. Il a un je ne sais quoi dans le regard qui est dérangeant, une lueur de folie je dirais. Mais en dehors de cela c’est un très bon collègue et surtout c’est quelqu’un de très doué dans son domaine. Il est toujours sympathique de travailler avec lui.

Mais ce soir j’aimerais aller boire une bière avec lui pour voir comment il est en dehors du cadre habituel. Je ne veux pas le juger trop vite. Et qui sait ? On se fera peut-être une petite bagarre de comptoir à deux et je verrais s’il se sent obligé d’utiliser son don incroyable. Je ne saurais dire si je n’éprouve pas également une petite pointe de jalousie vis-à-vis de ce qu’il fait. Qui ne rêve pas de ramener des personnes qui ont compté à la vie.

Les vilains partent et je vois que Vael s’apprête à en faire de même.

Eh mec, ça te dit une bière toi et moi ?

Pas top comme invitation mais je ne sais pas faire mieux. Et s’il n’accepte pas tant pis j’irais tout seul ou j’irais embêter Marcia pour qu’elle vienne avec moi et pour que je la taquine un peu.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Villain Squad
avatar
Avatar : I'm Insane
Copyright : La réponse au commencement de l'humanité
Messages : 14
Date d'inscription : 24/04/2016
MessageSujet: Re: A glass between killer (PV Vael)   Ven 24 Fév - 13:16


Les paramètres de mission avait été solidifier à nouveau avec la mise à jour des progrès. L'équipe se débrouillait bien sur l'humiliation de l'adversaire et il serait intéressant de voir s'il y avait des jaloux. L'immortel aurait absolument voulu se concentrer tout le long, mais l'ennui l'avait bien vite attraper. Certes, il était le plus puissant et garantissait une victoire lors d'un affrontement, mais le public n'apprécierait pas forcément ses compétences. L'invincibilité était très admirable, mais le rappel des morts semblaient parfois heurter des morales fragiles et enclencher du dégout. Il lui faudrait s'entrainer alors, pouvoir être plus que ses capacités. Sa manipulation du fusil était irréprochable et il avait la finisse d'un espion, mais peut-être qu'il pourrait se trouver un plan de sauvegarde. L'arc était très tendance ces dernières années. Il y avait aussi un manque de fronde et c'était dommage.

Le russe n'avait pas encore tester de tels armes sur les gens. Il était un chirurgien accomplît et étudiait le corps humain avec une passion. Le nécromancien avait toujours une fascination pour les réactions humains, pour l'adaptation que la chair tentait d'accomplir lorsqu'il était soumis à la douleur ou un nouvel élément. Ceux qui croyaient que la noyade était douce avait tord. Les contractions et les convulsions étaient parmi ses réactions préférés. Cela lui rappelait les petits déjeunes du matin avec sa femme quand elle faisait du bacon. Même si au final certains chocs devenaient mortel, Insane était le meilleur médecin au monde en pouvant guérir la mort elle-même. Les gens négligeaient trop souvent ce type de clientèle. Les morts n'avaient souvent comme seuls traitement d'être enterrer, bruler, de pourrir, de devenir des momies ou empailler. Pourtant, dépendamment de son désir, le nécromancien pouvait en faire de valeureux compagnons sans symptômes de leur précédent décès. Évidement, habituellement quand l'homme torturait quelqu'un, ce n'était pas pour qu'il retrouve une vie paisible. Le fondateur avait aussi hâte que ses amis lui ramène du travail à la maison. Un héro serait un cadeau plus que bienvenue.

Finalement, la réunion se termina, les autres participants se déplaçant déjà pour fuir l'endroit. Enfin, il pourrait avoir sa maison pour lui et ses projets. Il faudrait voir comment allait son jardinage et ses invités au sous-sol. Il devrait s'acheter une faux. Il devrait fabriquer une faux. Décidant que c'était la meilleure décision de la journée, Insane se dirigea vers la sortie pour être intercepter par le co-fondateur romain. S'arrêtant dans sa marche, la question simple tua son précédent processus de pensée et Vael répondit spontanément un конечно (off course), prêt à de la camaraderie alcoolisé à tout moment. C'était une excellente idée.

Je te suis, приятель

Il lui faudrait une carte. Ou un GPS. La ville avait tendance à changer tout le temps de toute façon, ca ne servait à rien de mémoriser l'endroit. Il fallait peut-être un instinct animal pour s'y retrouver. Mieux valait laisser guider le dragon alors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: A glass between killer (PV Vael)   Sam 25 Fév - 17:56


A drink between killer
Vael et Cesare


Vael a accepté de boire un verre avec moi. Il parle encore dans sa langue et je n'y comprend rien. Il faudra que je lui dise un jour que je n'ai pas un traducteur dans la tête. Mais pas ce soir. Pour ce soir j'ai juste envie de faire connaissance et surtout de lui parler d'un sujet qui me trotte dans la tête depuis un bien trop long moment et je suis persuadé que pas mal de monde qui connaît Vael se pose la question.

Le trajet se fait en silence. Heureusement qu'il ne dure pas bien longtemps car cela est d'un ennui mortel et si je venais à mourir il se ferait un plaisir de me ramener à la vie. Au final on s'installe au bar et je commande deux bières. Je garde encore le silence jusqu'à ce que notre pinte de bière arrive. J'en bois la moitié et je me décide enfin à parler.

En fait je t'ai proposé de venir boire un verre car j'ai à te parler. Ton don me fait flipper, enfin tu me fais flipper. J'ai peur qu'un jour tu tentes une petite expérience sur l'un de tes collègues. Cela pourrait t'amuser de faire revenir l'un de nous et voir ce que cela ferait. Tu es un bon élément mais il faudrait que tu te calmes un peu.

Je ne compte pas lui dire mes craintes vis-à-vis de Marcia. Je ne veux pas paraître faible même si c'est peut-être déjà trop tard. Lui avouer que j'ai peur de lui est une preuve de faiblesse. De plus, il sait bien que je ne pourrais pas le virer du Vilain Squad car il est un bon élément. Sur le terrain je n'ai rien à dire. Par contre je sais qu'il cache quelque chose et je ne sais pas vraiment comment le découvrir sans faire intervenir Ruth par exemple et je n'en ai pas du tout envie. Je ne veux pas que les gens que j'aime côtoie ce type.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Villain Squad
avatar
Avatar : I'm Insane
Copyright : La réponse au commencement de l'humanité
Messages : 14
Date d'inscription : 24/04/2016
MessageSujet: Re: A glass between killer (PV Vael)   Lun 27 Fév - 18:26

La marche fut silencieuse. Peut-être son compagnon était-il perdu dans ses pensées. Une mutinerie en prévention? Ca serait vraiment dommage, car la seule solution était de tuer l'opposant et Insane ne voulait pas éliminer son best buddy. Le silence pouvait-il être positif? Une fête surprise!? Non, ce n'était pas son anniversaire. C'était jamais son anniversaire. Peut-être que son manque de fête était une conséquence ou la cause de son immortalité. Possible. Ou alors César était juste obnubiler par lui qu'il en restait muet. C'est vrai que ses pouvoirs étaient impressionnant. Le guérisseur de morts qui acceptait de sortir en simple mortel avec autrui. Il n'y avait pas a être timide, Vael socialisait avec plaisir. Ou...c'était un désir de simplicité. Après tout, le bar était simple et la commande aussi. Pas qu'il y ait quelque chose de mal à cela. S'il n'y avait que des gentils citoyens ici, alors le nécromancien allait possiblement pouvoir passé une soirée sans attaque. La joie. C'est avec cette belle pensée que celui-ci relaxa et gouta à son offrande. C'était bien. Tout allait bien. Son ami se mit même à parler.

...il n'y comprenait vraiment rien. Le début allait bien dans une logique bizarre des choses "boire pour parler" car pourquoi avoir besoin de ca? L'autre perdait peut-être beaucoup de salives à chaque discussion et avait donc besoin d'avoir du liquide à proximité. Après, viens le mot flipper? Ca devait être un truc américain et le russe décida donc que d'hocher la tête comme s'il avait bien compris et lui demandait de continuer. La peur de l'expérience, c'était tout à fait injustifié! Ses collègues n'étaient pas des cobayes, mais des assistants. Il leur demandait toujours de participer. Et puis les expériences n'avaient rien de terrifiant. Insane devait bien pratiquer son pouvoir d'une façon. De plus, ses principaux sujets de test étaient ses ennemis. Est-ce que le romain avait peur car il prévoyait véritablement une mutinerie? Si tel était le cas, alors non, il serait beaucoup trop dévaster par la trahison pour vouloir les avoir en tant que compagnon. Il n'y avait aussi aucun plaisir à ramener les gens, c'était juste facile. Surtout les morts banales comme la parte de sang suite a une blessure ou le manque d'oxygène. Quand à ce calmer...l'immortel ne voyait pas quand il avait eu trop d'énergie et en quoi c'était une mauvaise chose. Son collègue était très confus ce soir, mais surtout, il était trop inamical. Le nécromancien haussa donc les épaules nonchalamment, ne sachant pas vraiment quoi dire et ne sachant pas pour autant quoi répondre à quelque chose n'ayant pas d'importance. Toutefois, une conversation avait aussi besoin pour lui de parler.

Ca n'arrivera pas. Tu peux donc te détendre, aimer ta bière et me parler de ce que les américains font pour s'amuser entre camarades.

Parce qu'il voulait du bon temps. À romain on fait comme les romains, alors César pouvait bien lui dire les coutumes anglaise. Sinon, la roulette russe avait toujours fait succès. Peut-être que quelqu'un allait jouer du piano comme dans un western ou tirer des bouteilles ou mettre le feu au comptoir. Ca serait nice.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: A glass between killer (PV Vael)   

Revenir en haut Aller en bas
 
A glass between killer (PV Vael)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dexter : le serial killer attachant
» Vampire Killer : lanière ou chaîne?
» Glass Fleet
» Killer show de William Friedkin avec Matthew Mc Conaughey et Emile Hirsch
» FC Killer Bee

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Plums&UntoldStories :: Seattle :: Quartier Abandonné-
Sauter vers: